Loumitea, son parcours

 

Loumitea 2004

 

Après une première vie

Au cours d’une première vie, après quelques années d’enseignement du Français à tous les niveaux (primaire, secondaire et collégial), d’enseignement de l’Anglais langue seconde au collégial et d’enseignement au programme pour enfants inadaptés, j’ai ouvert un cinéma et par la suite, un café galerie à Sherbrooke. J’ai touché aux métiers d’art et à la peinture.

 

Au cours d’une deuxième vie, j’ai chanté (pour le plaisir) et j’ai écrit : écriture journalistique pour des médias québécois sur des sujets autour de l’environnement et de la psychologie, de la spiritualité et de la santé globale. Ces années d’écriture journalistique ont été l’occasion de rencontres, d’entrevues et de lectures pour rédiger des centaines d’articles et des livres (4) en santé globale. J'ai conservé pendant près d'une vingtaine d'années une chronique dans Vitalité Québec Mag, un magazine en santé globale et naturelle qui est distribué dans les magasins d’aliments naturels au Québec et au Canada français.

 

Loumitea 2013

Photo de David Paquin

 

 

Naturothérapeute

Cette troisième vie semble la meilleure : une vie de ce que l’on appelle ici naturothérapeute, soit, un thérapeute qui a une approche naturelle de la santé.

 

Je suis maintenant diplômée en Hypnothérapie et je pratique activement cette approche depuis 2007.

 

J’ai aussi suivi toutes les formations et les ateliers thématiques en Biologie totale des êtres vivants et Déprogrammation biologique des maladies diffusées au Québec par Bertrand Lemieux ainsi que des ateliers pratiques d’autres praticiens en biologie totale de la région de l’Estrie.

 

J’ai reçu mon diplôme de praticienne en HypnoNaissance en juin 2007 et j’avais auparavant effectué la traduction de l’anglais au français de tous les documents de la méthode et du livre de la fondatrice de la méthode, Mary Mongan. Bien naître m’apparaît comme un droit pour chaque personne qui arrive en ce monde et donner naissance dans la joie et le calme comme une nécessité pour que les femmes retrouvent leur pouvoir sur elles-mêmes et sur la vie.

 

J’ai aussi été initiée au Mindfulness, au Reiki et à la Réflexologie ainsi qu’à d’autres techniques qui me servent à aider les personnes en consultation à retrouver leur histoire personnelle, à sonder leur inconscient et à réparer les torts causés par les traumatismes qui parsèment l’expérience humaine.

 

 

Techniques autochtones de guérison, cérémonies et rituels

Métis Algonquine (Weskarini) par ma mère et Wendat par mon père – initiée à la spiritualité amérindienne depuis ma tendre enfance j’ai par la suite travaillé avec des porteurs de pipe (porteurs de la tradition et personnes médecine) de différentes nations algonquines, ainsi que des Innus et des Mohawks, qui m’ont initiée aux différentes cérémonies et aux principaux rituels (huttes de sudation, mariages, célébrations des passages de vie).

 

Depuis 1992, j’ai participé à tous les ateliers de chamanisme donnés au Québec par la Foundation for Shamanic Studies (FSS - Fondation des Études chamaniques) de Michael Harner. J’ai eu la chance de suivre le fameux atelier de Soul Retrieval avec Sandra Ingerman la seule fois où elle est venue le donner au Québec en 1997. Cette discipline me sert à aborder les problèmes autant des vivants que des morts et de ceux qui passent. J’ai fait la traduction des ateliers de la FSS ainsi que d’autres ateliers sur le chamanisme celte avec Tom Cowan pendant 12 ans. Je fais maintenant partie du corps enseignant de la FSS, je suis responsable de cet enseignement au Québec et au Nouveau Brunswick et je suis à perfectionner mes connaissances et agrandir le champ de mes expériences afin d’enrichir les ateliers que je donne.

 

La bricole

En parallèle, pour me détendre et m’amuser encore davantage, je fabrique des objets sacrés : tambours, hochets, capteurs de rêves, bâtons de parole, bâtons de prière, etc.. Parfois aussi je me laisse aller à quelques paires de boucles d’oreilles d’inspiration amérindienne. Cette bricole met un peu de lumière dans la période des longues nuits que nous connaissons ici au Québec du début de novembre à la fin du mois de mars. Pour servir les gens qui veulent savoir comment faire, j’ai monté des ateliers de fabrication de tambour, fabrication de hochets, fabrication de capteur de rêve, de bâtons de parole, de bâtons de prière et de travail des peaux.